Parce que, comme les autres conifères, ils poussent souvent dans des conditions environnementales dures : sol pauvre, altitude et basses températures hivernales. Garder son feuillage permet à l’arbre d’économiser l’énergie — importante — nécessaire pour faire pousser de nouvelles feuilles.

Les aiguilles sont de petites feuilles dures, recouvertes d’une sorte de cire. Ce qui permet d’éviter une évaporation trop importante quand l’air est très sec. Par ailleurs, l’hiver, la sève se charge en sels minéraux et en sucres, formant une sorte d’antigel qui permet aux pins et aux sapins de résister jusqu’à – 30 °C. À ne pas confondre avec la résine qui, elle, protège l’arbre en cas de blessure.

source : https://www.caminteresse.fr/nature/pourquoi-les-sapins-ne-perdent-pas-leurs-aiguilles-en-hiver-11111208

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *